Rechercher

Autour d'Angoulins | Location Méhari moteur 2cv Châtelaillon-Plage | La Rochelle | Ile de Ré


Location de votre méhari sur L'ile de Ré, Chatelaillon, L'ile d'oléron, La Rochelle....


Louer votre méhari emblématique et faites le buzz autour de vous !


Promenades d'exception sur L'ile de Ré, Chatelaillon, L'ile d'oléron, La Rochelle....


choisissez vous même le véhicule dont vous avez rêver de conduire: un cabriolet , un véhicule vintage , un véhicule de plage , une méhari ?

Ce n'est plus un rêve , c'est devenu réalité, vous n'avez plus qu'à trouver la date et réserver ! vous passerez une journée inoubliable , sans GPS, sans climatisation, voir sans téléphone ...juste la route , vos proches avec vous et roulez cheveux au vent


Accès directement à la plage de st Jean des sables avec votre méhari





Une escapade en amoureux ou entre amis

mais toute la cote est accessible (selon réglementation) , perdez vous , toutes les villes et villages ont des secrets à découvrir , juste prendre son temps , décompressez et développez vos 5 sens , un retour aux sources , aux valeurs simples , la vie est belle



Un accès VIP en amoureux à la plage










Decouvrir Angoulins-sur-Mer

est petit village côtier situé à une dizaine de kilomètres au sud de La Rochelle. Il bénéficie de jolies plages et d’une baie bien protégée par la pointe de Chay.

Au niveau du patrimoine culturel et du patrimoine naturel, Angoulins n’est pas en reste. Son Eglise, Le prieuré Saint-Pierre, fortifiée du Xème siècle qui a été restaurée au XVème siècle est une église classée au titre des Monuments Historiques.Il subsiste les machicoulis du chemin de ronde qui relie les trois échauguettes situées à l'angle nord-est et aux deux angles du chevet. La façade ouest forme un clocher mur en triangle fortifié. Le chevet conserve la structure du chemin de ronde entre ses deux échauguettes

Le château Seignette, où est aujourd’hui installée la mairie, est également un très bel élément patrimonial. Les falaises de calcaire corallien sont exceptionnelles. Angoulins est aujourd’hui très connu pour l’ostréiculture tout comme Chatelaillon


Découvrir Châtelaillon-Plage ou Châtel

comme on la surnomme ici, c’est ça : Une jolie station balnéaire au charme d’antan et à taille humaine bordée d’une longue plage de sable doré.


Tout d’abord, la petite cité balnéaire a su garder son charme authentique en préservant son patrimoine. Ainsi, bordées par l’océan, de belles villas « Belle époque » se font la part belle. Ici, pas de grandes constructions, juste une architecture de qualité.


Avec l’essor des « Bains de mer » et grâce à l’arrivée du chemin de fer à la fin du 19ème et début du 20ème siècle, la petite ville devient une destination prisée. Dès lors, les villas « Belle époque » avec leurs caractéristiques architecturales font leur apparition en front de mer et dans les rues adjacentes.


Venus par le train, les riches propriétaires de ces villas, venaient à Châtelaillon-Plage pour, d’une part se montrer et d’autre part pour les fameux « Bains de mer ». Les villas, assez différentes les unes des autres proposent de belles façades décorées avec notamment des briques harmonieusement disposées.


La plupart porte un nom … De « Marguerite Léa » à « Val Fleury » en passant par « Hélène » ou « Stella Maris », leurs noms témoignent de l’histoire des familles auxquelles elles ont appartenu.


Depuis sa promenade du front de mer, quasiment tout l’archipel charentais s’offre au regard. De-là, vous pourrez presque toucher l'ile d'Aix à 8 kilomètres, voir les îles de Ré et Oleron et apercevoir le fort Enet et le fort Boyard

Le front de mer = 3 kilomètres de sable

4 sites de baignades sont à disposition, la plage nord, la plage sud, la plage du casino et la plage des Boucholeurs.

L’histoire de Châtelaillon :

Vestige d’un passé florissant, la ville de Châtelaillon est riche de par son histoire. L’ancienne cité, appelée Chastel-Aillon, se serait développée dès le Xe siècle pour devenir l’une des principales villes du pays d’Aunis.

La cité engloutie

Le bras de mer séparant Châtelaillon de l’île d’Aix livre son histoire. L’ancien plateau calcaire, la pointe du Cornard visible à marée basse, aurait accueilli les vestiges d’une cité engloutie.

Châtelaillon, alias Castrum Allionis. La cité de Chastel-Aillon fut vraisemblablement fortifiée avec des murailles de 2 mètres de large et 12 mètres de haut, vers 800 sous les ordres de Charlemagne pour se protéger des Normands. Détruite puis restaurée sous le nom de Castrum Allionis, la cité devint l’une des principales paroisses du pays d’Aunis.

La lignée des Isembert marque une période prospère, mêlée de rebondissements et de conflits avec Guillaume X d’Aquitaine. La cité dépérit peu à peu jusqu’en 1709, où un terrible hiver effaça toute trace de vie !

La butte des Boucholeurs, ou butte d’Angoute, réserve également ses surprises. Après une promenade le long du littoral, sur le sentier des douaniers, on découvre un site mérovingien.

Les vestiges d’une nécropole laissent apparaître quelques couvercles de sarcophages. Les céramiques retrouvées dans les tombeaux ont permis de remonter jusqu’au VIIe siècle. Des pièces de monnaie datées du Ve siècle ont également été découvertes.

Dès la fin du XIXe siècle, à la construction de la route départementale, une quarantaine de tombes mérovingiennes sont retrouvées.

En 1975, des fouilles sont entreprises. Le site mérovingien fait apparaître 62 sépultures datant du VIIe siècle ; au total, 71 sont inventoriées.

La nécropole – qui aurait été utilisée jusqu’au XIIe – reste, elle, un élément du patrimoine que la ville souhaite préserver. « Dans son projet d’embellissement urbain, la mairie de Châtelaillon a décidé de gazonner le site ».

Le marais d’Angoute

Aménagé au XVIIe siècle, le marais a permis la culture du sel, avant d’être reconverti dans l’élevage.

Puis le village des Boucholeurs

On appelle « boucholeurs » les pêcheurs qui exploitent les parcs de bouchots

La mytiliculture utilise plusieurs techniques assez différentes. La plus répandue, est la culture sur bouchots. On appelle ainsi des pieux en bois de pin plantés dans la vase et ayant une hauteur de 1,60 m environ. De la mi-avril à la fin mai le naissain de moule s'y dépose et, lorsqu'il atteint une longueur de 1 ou 2 cm, il est enlevé et replacé sur des bouchots clayonnés appelés bouchots d'élevage. Ceux-ci sont formés par des pieux en pin réunis entre eux par des branches de saule ou de châtaignier entrelacées qui les recouvrent depuis 0,30 m du sol jusqu'au sommet.


Une location "liberté totale"


location méhari décapotable Ile de ré

L'aventure en toute liberté totale et look assuré "vintage" , comme avant ! sans nostalgie mais en prenant le soin de regarder autour de soi













Louez votre véhicule de loisir décapotable , cabriolet, méhari : ici




28 vues0 commentaire